Header image
 
Coopérative la tour  
line decor
   La Coopérative la Tour et les Jardins du Ried vous souhaitent la bienvenue !
line decor
 
 
 
 
 


 

HISTORIQUE:
"Au Milieu du XIXème siècle, Hoerdt était un pauvre village peuplé d'Agriculteurs pour qui la ville n'était qu'un phénomène secondaire sans grande conséquence pour la vie de ses habitants. Strasbourg ne bousculait pas encore les habitudes des ruraux. De son passé HOERDT à garder des traditions et une physionomie qui font aujourd'hui encore l'attrait et le charme de ce village. La ténacité et la faculté d'adaptation des Hoerdtois ont abouti à assoir la réputation de leurs cultures."
Dès le dèbut du XXème siècle, le nombre d'agriculteurs à sensiblement augmenté, période durant laquelle les Hoerdtois se sont renduent compte qu'on pouvait vivre de l'agriculture. Dès lors, les marchands de légumes Strasbourgeois et même allemands viennent directement s'approvisionner à Hoerdt.

 

Blason de Hoerdt.
 

Introduction de l'asperge à HOERDT
C'est en 1869 que l'asperge fût introduite à Hoerdt par le pasteur HEYLER.
Louis Gustave Heyler naquis à Scharrachbergheim le 3 mars 1836. Après ses études de théologie à Strasbourg, il partit pour l'Algérie où il demeura et travailla à Philippeville. Les habitants de cette ville pratiquaient la culture de l'Asperge et c'est alors que, passionné par le jardinage, il se familiarisa avec cette culture. Nommé à HOERDT en 1869, il fût frappé par les conditions d'existence difficiles des paysans cultivant un sol peu fertile, sablonneux, aux rendements dérisoires en regard de ceux qu'on obtenait dans les terres grasses et riches comme celles du nord de Geudertheim et Brumath, localité pourtant toutes proches de sa nouvelles paroisse.

Heyler remarqua la similitude des terrains pauvres de Hoerdt et ce ceux d'Afrique du Nord qui se prêtaient si bien à l'asparagriculture. Cette constatation "l'incita à tenter l'expérience" dans le jardins presbytéral tout d'abord.

 

Regroupement des planteurs d'Asperges

En 1880, les planteurs d'asperges augmentent sensiblement et forment en 1891 la société des planteurs d'asperges, qui regroupait alors 28 planteurs.

 

Création de la "Coopérative la Tour"
En 1923, suite à quelques tensions est créee la coopérative agricole la Tour. On compte alors 180 planteurs. Les bâtiments de la coopérative se situaient rue de la Tour. Plus tard, par manque de place et par expension, les bâtiments furent transférer à la sortie du village d'ou les noms "Coopérative la Tour" et rue de la Coopérative.
 

Naissance des "Jardins du Ried"

Après quelques années, la coopérative la TOUR est l'une des coopératives Alsacienne les plus reconnues. La coopérative ne cesse de s'accroître et c'est pour cela qu'une deuxième structure a dû être créé : LES JARDINS DU RIED.

Ainsi, les bâtiments, les biens immobiliers, et les agriculteurs coopérateurs sont gérés par la Coopérative et le personnel, les clients et les producteurs non coopérateurs par les Jardins du Ried.